Le tournoi des Cinq Couronnes

Journal de bord - 1 mai 2015

“Le Vagabond” Zuko, ainsi que les mercenaires engagés par “Le prince” Kisarkai Vallée D’argent, était en route vers le Fort Bartur, actuellement occupé par les forces orques. La route était longue, surtout sans les chevaux acheté par Mordecai Anuminas, mais il fallait vivre avec…

Zuko semblait peu discret dans ses interlocutions avec les aventuriers. Il se posait beaucoup de question sur le passé de chaque individus qui le suivait, mais refusait de répondre à les leurs (sauf Grashnorr, qui répondit avec bonne humeur). Quand “curiosité” rime avec “danger”…

Le groupe chercha une entrée dans la mine de Bartur, recommandé selon Zuko, qui semblait connaitre de nombreux passages secrets menant à la ville. Malheureusement, la mine était déjà sous l’emprise des orques, qui utilisait à présent des esclaves; anciens camarades de la bataille de Bartur, comme main d’œuvres abordable. Sous le sous-nombres évident, le groupe dut fuir vers un autre passage, un peu plus sur, cette fois.

Arrivé en ville, le groupe empruntèrent d’autres passages directement dans le manoir royale. À l’intérieur, Garkir “La terreur” et son second, prêt à en découdre. Le combat fut difficile, mais la victoire fut assuré. Les âmes des victimes de Garkir pouvait enfin dormir en paix: “La terreur” n’était plus… Grashnorr prit un plaisir malsain à profaner le corps du monstre, au grand regret du Vagabond.

Arrivé dans la crypte royale, le groupe put y apercevoir la tombe des anciens roi et reines de Bartur. À son centre, la tombe du roi Philippe Vallée D’argent, et un étrange objet sur un piédestal: un simple paquet de cartes. Phelaia, ayant déjà eu vent de ce genre d’objets, reconnu un Paquet d’illusion. Avec l’objet magique en main, le groupe put revenir à Emura, mais Zuko resta quelques minutes de plus, à contempler la tombe de son meilleur ami…

Il demanda au groupe si l’un d’entre eux ne s’était jamais senti seul. Si l’un d’eux n’avait jamais eu l’impression d’être seul au monde; que tous le monde leur tournait le dos; que l’univers ne souhaitait que de les voir disparaître. Une larme coulait sur la joue du vieil homme. Les aventuriers, eux, restèrent de glace face aux lamentations du Vagabond…

Revenu à Emura, ils remirent en main propre le Paquet au Prince, qui leur remercièrent avec une généreuse récompense.

À présent, le groupe vit avec la famille qu’ils ont rencontré il y a quelques jours, et le médecin sauver durant la bataille. Une étrange tieffeline mène les Emuriens vers une révolte contre le Prince et ses hommes. Et sans Zuko pour apaiser la colère des deux camps, la vie à Emura était sur le point de changer. À jamais.

Comments

Icework

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.